Les backlinks et PageRank

Le référencement d'un site doit marcher sur ses deux jambes : il faut des contenus à indexer par les moteurs et il faut des liensUn lien de qualité (backlinks ou BL), qui sont les vecteurs de popularité conduisant à votre page. Les deux principaux écueils à éviter ? Aussi bien tomber dans le discours googlien selon lequel Content Is King, que tomber dans le travers de ceux qui ne jurent que par les backlinks.

J'ai déjà évoqué plusieurs fois sur ce blog SEO la question des contenus, je vous renvoie par exemple au billet dans lequel je m'interroge sur les possibilités de Positionner une page sans optimisation. Ou bien sur l'importance des Mots-clé dans le titre et les URL. Les habitués du blog connaissent mes positions sur l'écriture SEO (SEO Copywriting) qui consiste à transformer des contenus rédactionnels pour les rendre Google-Friendly.

Mais revenons au sujet d'aujourd'hui : les backlinks. Depuis son origine Google attribut une énorme importance aux BL, moyen pour lui de quantifier la "valeur" d'un site (mesurer sa popularité).

Pour cela, Google a crée un indicateur qui mesure le flux de liens qui convergent vers un site (le Page Rank). Quoique cela fasse débat, le Page Rank reste la base du fonctionnement de Google, malgré tout ceux qui prétendent que "le Page Rank est mort" (version moderne de la vieille histoire de "la mort du petit cheval").

Contrairement à Yahoo!, Google a choisi de rendre public cet indicateur en permettant à tout un chacun de télécharger une barre d'outil dans lequel il apparaît en clair.

Le PageRank de la barre d'outil n'est pas actualisé en permanence, ce qui nécessiterait la mobilisation d'énormes ressources-serveurs. De façon régulière, a donc lieu une Exportation du PageRank dans la barre d'outil Google.

Sur les forums, les discussions sont inombrables sur le PR affiché dans la barre d'outil. Cet indicateur accessible à tous sert-il encore à quelque chose ? Je pense que oui (sous les huées du public horrifié par une telle provocation).

Premièrement, il n'est plus aussi facile d'acquérir un PR élevé. Depuis les exportations de la fin 2007, un grand nombre de sites ayant autrefois un PR5 ou PR4, étaient tombés à PR4 ou PR3 (voir mon billet d'octobre dernier sur les Pertes de Page Rank).

Pourquoi Google se donnerait-il le mal de modifier son fameux petit indicateur, si cela n'avait aucun sens ? Il y a forcément quelque chose là-dessous.

Certains disent que le PR est un indicateur quantitatif et clament que le référencement moderne passe par du qualitatif (recherche de Trust Rank, de liens sur des Sites autoritatifs...). Je pense que cette présentation un peu "passe-partout" doit être expliquée, voir nuancée.

C'est quoi l'idée que le PR est "quantitatif" ? C'est qu'il faudrait le maximum de liens pour le faire monter : avoir 500 backlinks serait mieux qu'en avoir 50. Avoir 5 000 backlinks serait mieux qu'en avoir 500. Avoir 20 000 backlinks serait mieux qu'en avoir 5 000. Est-ce bien ainsi que les choses fonctionnent ? Hum.

Regardons l'exemple d'un "annuaire généraliste avec liens en durs et validation automatique des sites" comme il se présente, je parle de Mes Recherches. Selon l'outil Y! Site Explorer, actuellement ce site concentre environ 20 600 backlinks. Certes, Yahoo! n'est pas Google mais cet outil est quand même bien pratique, ne serait-ce que pour donner une idée.

Selon la barre d'outil de Google, quel est le PR affiché de ce site ? PR3 (depuis la mise à jour du 29 février). A l'inverse, il est possible de trouver des sites PR4 voir PR5 qui ne comporte que quelques centaines de BL. Que faut-il en penser ? Soit on considère que "le PR est mort" et que ce PR3 ne signifie rien du tout.

Soit on considère qu'il est significatif d'un jus de liens rentrants relativement modeste pour ce site. Je penche pour cette seconde solution.

Mais alors, est-ce que ça existe les liens de qualité ? Si oui, il suffit de considérer que cet annuaire dispose surtout de liens sans qualité... Personnellement je pense que la qualité n'est pas relative aux liens (un lien c'est un lien) mais bel et bien aux pages des sites qui donnent les backlinks.

Dans le cas de l'annuaire, les BL sont nombreux mais proviennent essentiellement de pages peu optimisées. En résumé, une énorme proportion de ces BL sont finalement peu intéressants.

Il est donc important dans une stratégie de link building de considérer l'origine des backlinks après lesquels vous courez, en clair de choisir soigneusement les pages où vous placez vos BL.

Lorsque ces pages sont peu ou pas optimisées, peu ou pas crawlées, peu ou pas indexées, le jus de liens que vous allez récupérer va être peu intense.

Quantitativement, vous pouvez récupérer des milliers de backlinks, mais cela ne vous sera guère utile au total.

Laissez un commentaire